PROMOTIONS FLORAppelez-nous!
english

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter un plancher flottant stratifié.

Blogue, Protégez-vous, Études

plancher-stratifiéEn 2006, le magazine Protégez-vous a publié un excellent guide sur le plancher stratifié, aussi appelé plancher laminé ou plancher flottant. Même si les chiffres statistiques ont quelque peu changé depuis, les informations, elles, sont toujours d’actualités et pertinentes pour l’achat de plancher qui est « comme du vrai bois ».

Marc Lepage, importateur, distributeur et détaillant de planchers flottants, et, André Gagné, directeur technique à l’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ) sont les personnes ressources consultées par le journaliste Frédéric Perron.

Cet article est reproduit avec la permission de Protégez-vous.

—————————————————————————————————————————————–

Comme du vrai bois? ce qu’il faut savoir avant d’acheter un plancher flottant stratifié.

Il suffit de regarder les circulaires des centres de rénovation pour constater la grande popularité des planchers stratifiés. En 2004, ils représentaient une industrie de plus de un milliard de dollars US en Amérique du Nord, selon la North American Laminate Flooring Association. Abordables, résistants et faciles à installer, ils imitent de mieux en mieux l’apparence du bois franc.

plancher-stratifie

Source : Protégez-vous

Stratifié ou laminé ?

Certains fabricants ou détaillants parlent de plancher «stratifié», d’autres de plancher «laminé». En fait, ils désignent le même produit, mais «laminé» est un anglicisme qui vient de laminate flooring. Son nom réfère à sa méthode de fabrication, soit la stratification (superposition) de plusieurs  couches de matériaux. Il s’agit d’un plancher flottant, c’est-à-dire qu’il n’est pas cloué ou collé au sous-plancher; les pièces sont plutôt fixées ensemble par un système de rainures et languettes.

Combien ça coûte ?

Les prix varient de 80 ¢ à 5 $ le pi2, selon les modèles. Les produits plus chers ont une finition plus raffinée qui imite mieux l’apparence d’un plancher de bois franc. Il s’agit souvent de planches biseautées des quatre côtés, avec un léger relief à la surface. Attention aux produits à 1 $ le pi2 et moins: il s’agit souvent de liquidations de produits abîmés ou de modèles qui ne seront plus vendus par la suite.

Résistant ?

Un plancher stratifié est plus résistant à l’usure qu’un plancher de bois franc. Nous l’avons vérifié nous-mêmes lors d’un test paru dans notre édition de mai 2002. Un échantillon de bois franc pré-verni avait alors mal résisté à l’usure, le vernis ayant rendu l’âme après seulement 500 tours de ponceuse, alors que les échantillons de plancher stratifié toléraient entre 1500 et 7500 tours. Cependant, quand un plancher de bois franc devient usé, on peut toujours le reponcer et le revernir, ce qui est impossible avec un plancher stratifié. En cas de  dommage superficiel, ce dernier peut toutefois être réparé à l’aide d’un produit vendu par le fabricant.

Des garanties ?

La plupart des fabricants offrent des garanties qui varient de 15 à 25 ans pour un usage résidentiel. Il s’agit généralement de garanties contre l’usure, la décoloration par la lumière, les taches et les défauts de fabrication. «Il faut bien se renseigner sur ces garanties, affirme Marc Lepage, importateur, distributeur et détaillant de planchers flottants. Elles contiennent souvent plusieurs conditions et exclusions. Certaines garanties de 15 ans sont plus intéressantes que d’autres de 25 ans.» Par exemple, certaines  prévoient une dépréciation graduelle de la garantie avec les années. Ainsi, une réclamation faite deux ans après l’achat vous donnerait un dédommagement plus élevé qu’une autre faite après 10 ans.

D’autres garanties n’imposent pas une telle dépréciation. André Gagné, directeur technique à l’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ), croit de son côté qu’il ne faut pas accorder une trop grande importance aux garanties: «Ça vaut ce que ça vaut… Si le fabricant ou le distributeur fait faillite, votre garantie ne sert plus à rien. De toute façon, si vous marchez toujours sans chaussures, vous risquez peu d’abîmer votre plancher.»

plancher-flottantS’installe partout ?

On peut installer un plancher stratifié sur n’importe quelle surface plane, propre et sèche: béton, contreplaqué, revêtement de vinyle, etc. Il  est déconseillé de l’installer sur du tapis, car les rainures et languettes risqueraient d’être trop sollicitées. Une membrane (sous-couche) doit être posée sous le plancher flottant. Sa  fonction première est de corriger les aspérités du sol. Le choix de ce produit est très important. Une mauvaise membrane supportera mal le poids et votre plancher sonnera creux: adieu l’illusion du vrai bois! «Une bonne  membrane doit absorber la compression et reprendre sa forme, affirme Marc Lepage. Si elle s’affaisse, elle n’absorbe plus rien, donc ce sont les joints du plancher qui travaillent. La sous-couche, c’est aussi important,  sinon plus, que le plancher lui-même.» Prévoyez payer au moins 60 ¢ le pi2 pour une bonne membrane.

Sensible à l’eau ?

Comme le plancher de bois franc, le plancher stratifié craint l’eau. Il est déconseillé d’en poser un dans une salle de bains ou un vestibule. De plus, il ne faut pas le laver à grande eau et, advenant un dégât liquide, on doit l’essuyer aussitôt. Un plancher stratifié tolère cependant mieux l’humidité qu’un plancher de bois franc; il a beaucoup moins tendance à se déformer. On peut donc l’installer dans un sous-sol, à condition de mettre d’abord un coupe-vapeur (polyéthylène); certains types de membranes remplissent aussi cette fonction. Le contrôle de l’humidité à l’aide d’un dés-humidificateur est aussi recommandé pour le sous-sol.

Quelle membrane utiliser?

Facile à poser ?
La grande majorité des gens qui achètent un plancher stratifié l’installent eux-mêmes. Les fabricants et les détaillants donnent les instructions d’assemblage nécessaires. Mieux vaut suivre leurs directives, sans quoi la garantie pourrait être inapplicable. Il faut entreposer les planches à la température ambiante pendant au moins 48 heures avant l’installation. Ensuite, on met en place le coupe-vapeur (s’il y a lieu), la membrane, puis les planches. Celles-ci devraient être parallèles au mur le plus long, et placées si possible dans le sens de la lumière naturelle. L’assemblage des planches varie un peu d’un modèle à l’autre, mais il reste toujours assez simple: il suffit de joindre les rainures et languettes. Vous devez être à l’aise avec une scie, car vous en aurez besoin. Si vous préférez, vous pouvez aussi recourir à des professionnels, ce qui ajoutera entre 1,50 et 3 $ le pi2 à la facture de votre projet.

L’entretien ?

Un plancher stratifié peut être nettoyé avec un balai, un aspirateur ou une vadrouille très bien essorée. Les fabricants vendent des produits nettoyants conçus spécialement pour ce type de plancher. On peut aussi tout simplement utiliser de l’eau avec un peu de vinaigre. Mieux vaut éviter les produits à base de savon, qui ont tendance à laisser un résidu.

—————————————————————————————————————————————–

Faites comme plus de 100 000 consommateurs et consommatrices avertis. Découvrez les avantages d’être abonnés à la revue Protégez-vous.

—————————————————————————————————————————————–

Posez vos questions à l’un de nos spécialistes des planchers flottants stratifiés.

Téléphone : 450 686-0888